ATTENDEZ-VOUS À DES BONNES NOUVELLES !

Situation au 1 juin 2021.

Les locaux des agences immobilières doivent demeurer fermés jusqu'à nouvel ordre, sauf dans les régions en zone jaune et verte. Cependant, le travail à distance (télétravail) demeurera fortement recommandé dans ces régions lorsque possible en utilisant les divers moyens et outils technologiques, comme les visites virtuelles, les vidéoconférences, les conférences téléphoniques, les formulaires électroniques et les solutions de signatures électroniques. Les employés des agences doivent travailler à distance, à l’exception de ceux dont la présence est essentielle à la poursuite des activités de l’entreprise. Il appartient aux agences de déterminer si la présence de l’employé est essentielle ou non et de justifier cette présence auprès des autorités compétentes, au besoin.

La visite d’une propriété fait partie des services professionnels du courtage immobilier dans le cadre de l’exécution d’un contrat de courtage et, plus globalement, dans la réalisation d’une transaction immobilière.

Vous devez respecter les mesures sanitaires et de distanciation émises par les autorités de santé publique, entre autres dans le cadre de vos activités professionnelles et, plus particulièrement, lors des visites. Pour les clients, le port d’un masque médical (de procédure) est fortement recommandé si une distance de 2 mètres ne peut être respectée entre les personnes. En effet, les masques de qualité médicale sont à privilégier, car ils sont plus efficaces pour prévenir la transmission par aérosols de la COVID-19, particulièrement contre les variants qui sont beaucoup plus contagieux. Pour les courtiers, les mêmes mesures de protection qu’en agence s’appliquent.

De plus, les restrictions à la frontière Québec-Ontario interdisent le passage de visiteurs d’une province à l’autre jusqu’à nouvel ordre. Les courtiers peuvent toutefois continuer de traverser la frontière s’ils peuvent démontrer que ce déplacement est justifié par leur profession. L’ensemble des restrictions et des exceptions peuvent être consultées ici pour le Québec et ici pour l’Ontario.

L’OACIQ recommande, entre autres, de limiter au strict minimum le nombre de personnes présentes dans une résidence privée lors d’une visite. Par exemple, demander qu’un seul représentant des acheteurs et/ou des vendeurs soit présent. Conséquemment, les visites libres sont à proscrire dans le contexte actuel. Il est à noter que compte tenu des risques liés à la santé que peut représenter le virus, le gouvernement est d'avis que la présence de personnes âgées de 65 ans et plus n’est pas recommandée, mais possible lors des visites. 

 

Cliquer ici pour connaître la situation du coronavirus
dans le monde en temps réel.